En 5 ans, les ventes de vinyles ont quintuplé, selon le syndicat national de l’édition phonographique. Mais entre la multiplication des microlabels, les rééditions à la chaîne de classiques par les majors et la crise sanitaire, la chaîne de production et de vente ne suit pas toujours… Résultat, le monde de la musique indépendante, qui a toujours soutenu le vinyle, se fait doubler par ceux qui l’avaient détruit.

On le sait, le vinyle, c’est tendance. En teuf ou dans le salon, les 33 tours sont partout. Pour preuve, le taux d’équipement en platine est en hausse constante ces dernières années (+20 % entre 2018 et 2019). 


Crédits photo: Vinyl Factory