Antoine Ollivier et Mickaël Collet, 35 ans, ne sont pas devenus millionnaires, mais, après pas mal de hauts et de bas, leur usine de pressage de vinyles, lancée en 2014 près de Rennes, a fini par décoller.

La rencontre démarre par une « exclu ». Deux pochettes de 33 tours tout frais : le dernier spectacle de Blanche Gardin, Il faut que je vous parle, et L’Âme dans l’eau, un maxi 4 titres de Mylène Farmer. Un contrat que M Com’ Musique, « le Petit Poucet » du pressage vinyle, a décroché « à force de travail, par le réseau », explique, grand sourire aux lèvres, Antoine Ollivier.


Crédits photo: Ouest France